Quelques pas de plus dans l’Année de la Miséricorde…

La « Chapelle de la Miséricorde » ouvre ses portes…

Ce vendredi 5 février, la chapelle de semaine a reçu son nouveau nom, lors d’une célébration eucharistique vécue dans un climat qui alliait ferveur et simplicité : Chapelle de la Miséricorde… Comme annoncé précédemment, chaque vendredi l’adoration eucharistique s’y vivra, de 10 heures à 12 heures. Des prêtres du doyenné de l’Ardenne (Malmedy-Spa-Stavelot) ont répondu avec enthousiasme à la demande qui leur a été faite d’assurer une tournante d’accueil, semaine après semaine. Dans le petit local voisin de la chapelle, ils recevront les personnes qui le souhaitent, pour le sacrement de réconciliation ou pour un entretien… On comprendra aisément que la matinée du vendredi ait été choisie : elle correspond en effet au jour du marché.

 – « 24 heures pour le Seigneur » pour l’ensemble de l’unité pastorale…

Ces 24 heures pour le Seigneur, en plus des communautés de notre unité pastorale, accueilleront les communautés du doyenné qui désireront s’y inscrire.

Il importe que toutes les communautés de notre unité pastorale veillent à y participer. L’Année de la Miséricorde n’est-elle pas le moment favorable entre tous pour signifier notre souci d’unité ? Comme en toute circonstance où se vit un temps fort pour l’ensemble de l’unité pastorale (semaine sainte, etc.) il est plus que souhaitable que rien ne soit organisé en même temps dans les communautés locales (adoration, etc.).

Les 24 heures pour Dieu s’ouvriront le vendredi 4 mars, à 18 heures, par une célébration (non-eucharistique). Elles se clôtureront le samedi 5 mars, à 18 heures par la célébration eucharistique précédée de l’entrée par la porte sainte de la cathédrale qui, je le rappelle, a été choisie comme église jubilaire… Ne passons pas à côté de cette grâce qui nous est offerte ! L‘organisation des 24 heures pour le Seigneur impliquant l’ensemble du doyenné (déjà fortement mobilisé par la visite de l’évêque), nous n’avons pu que tardivement en réfléchir les modalités concrètes. Celles-ci vous seront communiquées très prochainement. Nous pouvons déjà cependant vous faire part qu’une adoration eucharistique traversera toute la durée des 24 heures, prise en charge par différents groupes et communautés qui assureront aussi l’animation des moments liturgiques de prière (prières du matin et du milieu du jour..). Des prêtres se rendront disponibles pour le sacrement de réconciliation (dont nous vous parlerons dans une très prochaine chronique)

– Les conférences de Carême pour le doyenné de l’Ardenne…

Elles se vivront cette année pour l’ensemble du doyenné de l’Ardenne, à l’église de Francorchamps, les jeudis 18 février, 25 février, 3 mars, à 20 heures. Elles seront insérées dans une veillée de prière dont l’animation sera chaque fois prise en charge par l‘unité pastorale de Stavelot-Trois-Ponts.

Elles seront assurées par l’abbé Jean-Marc de Terwangne, Père du Foyer de Charité de Nivezé :

– le jeudi 18 févier : Se laisser aimer de Dieu jusqu’au pardon reçu de Lui…

le jeudi 25 février : … Pour apprendre, peu à peu, à aimer comme Dieu jusqu’au pardon donné.

– le jeudi 3 mars : La parabole des œuvres de miséricorde

Votre curé Henri Bastin

Cet article a été publié dans Actualité, Communiqués officiels, Le mot du curé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Quelques pas de plus dans l’Année de la Miséricorde…

  1. Anne-Elisabeth dit :

    Merci, cher Monsieur le Doyen, pour toutes ces informations, ces rappels et ces invitations !

    J'aime

  2. Anne-Elisabeth dit :

    A reblogué ceci sur Unité pastorale de Malmedyet a ajouté:

    Notre doyen, l’abbé Henri Bastin, nous rappelle que nous sommes tous invités à nous associer à l’Année Sainte de la Miséricorde, notamment par : la participation aux « 24 heures pour le Seigneur » (4 et 5 mars), aux conférences de Carême (18 et 25 février, 3 mars) et par le passage de la Porte Sainte située dans la cathédrale de Malmedy.

    Ne passons pas à côté de cette grâce qui nous est offerte, nous dit l’abbé Bastin 🙂 !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.