La résurrection du Christ, semence d’une terre nouvelle

Chers amis, peu avant de mourir, Jésus s’est écrié : »Tout est accompli » (Jean 19, 30). Dès lors, ce pronostic d’avenir devient irrévocable : demain, meilleur il fera, la victoire est d’ores et déjà acquise, puisque le ressuscité est avec nous – celui qui l’a promis – jusqu’à la fin des temps (Mt 28, 20).

Certes, je ne le vois pas de mes yeux de chair, sa présence étant d’un autre ordre : profondément pénétré dans son  mystère, enraciné dans son Amour, je savoure sa présence en moi. Ils sont légion et en ébullition, les signes de la puissance de sa résurrection : nos bonnes résolutions, nos  initiatives de (re)mettre l’homme debout, nos efforts de conversion, de changement de regard …, bref notre vie résiliente, riche en rebondissements. résurection

Pâques nourrit à coup sûr notre espérance : nous savons dorénavant que nos maladies, que notre mort biophysiologique, nos rêves brisés, nos blessures, nos impasses sont des semences qui contiennent une tout autre puissance de vie. Que  l’existence de tout homme, même celle de ceux dont on dit qu’ils sont  figuiers stériles, sarments desséchés, peut refleurir. En effet, même brisé, un papillon ne pense qu’à s’envoler!  Il n’y a pas d’abîme où le Ressuscité  ne puisse apporter sa lumière.

Par la grâce de la résurrection, nous savons  que la mort n’est pas le trou noir qui engloutit nos espérances, mais comme le disait si bien l’abbé Pierre, une rencontre retardée avec un ami.

Vivre Pâques aujourd’hui, c’est recouvrer la passion de vivre, aimer la vie, s’en émerveiller. C’est susciter de nouveau, avoir des projets et des ambitions. C’est recommencer même si l’ingratitude en est le prix; être des grains de lumière, des repères et signaux d’espérance dans l’océan de la vie. C’est se décider de quitter son tombeau. L’air et la lumière y sont absents, on s’y dessèche!  Quitter les linges funéraires de la rancune, de la culpabilité, du pessimisme, de l’orgueil aveugle pour s’envoler au vent de la liberté et de l’épanouissement.

Ami, sache que sans toi, le monde est foutu  et le Christ est mort et ressuscité pour rien.  Assure alors  tes propres passages spirituels et tes engagements pour la vie et l’amour.

Bonne et heureuse fête de Pâques à tous.

                                                                          Vital Nlandu, votre curé doyen

 

Publié dans Actualité, Homélies, Le mot du curé | Laisser un commentaire

Le ferment de la résurrection

Chers amis, la résurrection de Jésus-Christ est au cœur de la foi chrétienne. Sans elle, notre foi est vaine et nous sommes rattrapés par le ridicule (1 Cor 15,17). En effet, l’affirmation centrale du christianisme est celle-ci : l’homme qui pendait au gibet de la croix est ressuscité ! La pierre ayant été roulée, l’exhortation est lancée: il faut revenir à la vie, vivre intensément chaque jour comme s’il devait être le dernier. « Le vrai problème » fait remarquer Maurice Zundel, « n’est pas de savoir si nous serons vivants après la mort, mais si nous serons vivants avant la mort »

Toi qui es aimé de Dieu pour toujours, ouvre ton cœur à sa présence cachée en toi et en tes frères. Que la lumière de Pâques te guide sur l’exigeante route du bonheur et de la liberté. fleurs cerisierRappelle-toi à tout jamais que Jésus, le Christ, t’a sauvé par amour et pour l’amour. Certes, tu as en toi tes coins accidentés, cabossés, mais aussi tes coins verdoyants ; tu guettes l’aurore non sans redouter la terreur de la nuit. Sache qu’à travers l’ombre des forces mortifères qui rôdent, à travers les brumes du désespoir, s’est infiltré l’éclat de Pâques. Vis, vis ! Branché intimement sur le « Res-suscité » comme le sarment à la vigne, mets à profit ce que tu as découvert pendant le carême, suscite de nouveau, rallume le feu de la vie par des actes et des paroles qui font lever le jour, font gagner l’amour et l’espérance !

A Pâques, l’arbre rebourgeonne en oubliant l’hiver, tout recommence, je me sens renaître ! Joyeuse fête de Pâques à tous et bon vent sur vos chemins de choix nouveaux et de conversion !

Vital Nlandu,
votre curé-doyen

Publié dans Actualité, Le mot du curé, Réflexion spirituelle | Laisser un commentaire

Annonces du 21 avril 2019

Nous recommandons à vos prières

Madame Godelieve Blondin veuve de Jean Bekaille décédée à l’âge de 82 ans.
La liturgie des funérailles sera célébrée ce mardi 23 avril à 10h00 en la cathédrale.

Pastorale de l’écoute

Ce vendredi 26 avril de 10h00 à 12h00, l’abbé Colomban, curé de l’Unité pastorale de Stoumont, sera à votre disposition pour un entretien ou la confession individuelle à la chapelle de la Miséricorde. Pendant tout ce temps, il y a possibilité de prière silencieuse devant le Saint Sacrement exposé.

Publié dans Actualité, Communiqués officiels | Laisser un commentaire

La Miséricorde du Père comme …

La Miséricorde du Père comme fondement chrétien, chemin du pardon des hommes et apprivoisement de notre propre mort

 

qu'est ce que la miséricordeNous sommes créés comme êtres imparfaits et en devenir . Où serait notre liberté, autrement ? Et ce devenir laisse le champ ouvert à la « Création se faisant », avec ses hésitations, ses trébuchements, ses échecs et relèvements, ses avancées (Teilhard de Chardin) .

Jean proclame dans son Prologue : « Le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous » et plus loin : « La lumière était dans les ténèbres et les ténèbres n’ont pas pu l’atteindre » .

Le verbe être est celui de la permanence, tandis que le passé composé est la conjugaison de l’évènementiel . Cela veut dire que la Lumière est de tout temps, et même au-delà du temps, et qu’à aucun moment, les ténèbres n’ont pu la détruire .

L’homme aurait-il réduit sa vie à un seul amas de cendres noires et refroidies des milles destructions produites, le « Plus Intime à lui-même que lui-même » l’habite donc toujours au plus profond, fût-ce à la manière d’une seule braise rougeoyant faiblement, d’où peut cependant renaître le feu de l’amour .

Ainsi, le pire des criminels, celui qui offense l’Amour de Dieu comme personne, reste dans sa nature de créature un fils bien aimé du Père, au même titre que la victime, chacun de nous et le plus grand des saints .

Survient alors un paradoxe apparent . Celui, face à notre liberté première, d’une Autorité spirituelle, ultime, dont personne ne vient à bout, contre laquelle nulle réserve n’a de sens : l’Autorité  faite de l’Amour-même du Père pour sa Création et, en particulier, chacun de ses enfants bien-aimés . Un Amour infini, sans autre condition que d’y consentir, sans contrepartie ni contrainte . Et laissant, par nature, définition et nécessité, son sujet totalement libre . Un amour immanent, insondable et parfait . Fondement, essence et clef de voûte de toute chose . Ici réside la loi divine de l’Amour, face à quoi notre dignité d’homme et de croyant aura à se poser, avec droiture, humilité et justesse .

miséricorde icôneCorollaire de l’Amour parfait : la Miséricorde infinie, celle qui pardonne au delà du renoncement du jeune homme riche, de la trahison de Judas, du reniement de Pierre, du procès inique du Sanhédrin, de la lâcheté de Pilate et des tortures de l’occupant . En miroir, la restauration de sa dignité demande au pécheur trois attitudes : la contrition (la conscience de sa faute), le repentir (l’abandon de son arrogance et le rejet de la récidive) et s’il est possible, une tentative de réparation .

Dans une compréhension actuelle que nous pourrions avoir du passage de la vie à la Vie par-delà la mort, le purgatoire est le temps de la rencontre, face à face et dans la vérité, de l’homme avec son Créateur . Lequel lui offre une voie de Paix et d’Amour . Même, et surtout peut-être, à l’être le plus abîmé par le péché, le plus désespéré ou le plus perdu .

Nul ne sait ce que, dans la totale liberté où le laisse Dieu, il choisira d’en faire . Mais il faut une âme d’une noirceur extrême, ou d’un orgueil immense, pour rejeter au loin cette réconciliation avec soi et avec l’Autre . C’est probablement et malheureusement possible . Cette âme-là ira dans la Géhenne .

Celle qui acceptera, par contre, verra sa vie passée au van du Seigneur, qui laissera ce qui était péché comme son de blé au vent de sa Miséricorde, et gardera comme farine pour le pain de la Vie éternelle tout ce qui fut amour .

Ainsi relevé et restauré, l’homme est alors accueilli dans la Maison du Père, pour avant tout recevoir encore, et accepter enfin totalement, l’Amour Parfait . Y être ensuite, dans un dernier et éternel chemin de Vie, progressivement établi dans la plénitude accomplie et la beauté parfaite de son être, parmi la Communion des Saints .

Se peut-il seulement que celui qui nous a quitté puisse alors ne pas partager cet Amour parfait, déjà avec ceux qui l’ont précédé et qu’il retrouve dans la Maison du Père, mais aussi avec ceux qu’il aime et a laissés ici-bas, dans la poursuite de leur vie ?

Ainsi, celui qui s’en va trouve et partage la Paix et la Joie parfaites de son Seigneur . Et nous, qui restons, retournons à nos vie, dans la paix et la joie fragiles de l’homme . Notre tour viendra, plus tard . Nous ne sommes pas pressés . La vie est belle, toujours .

Comment pourrions-nous ne pas être inspirés, rassurés et apaisés par cette compréhension ?

Dr Philippe NOEL, 2016

Publié dans Actualité, Réflexion spirituelle | Laisser un commentaire

Extrait du mot du doyen Vital aux jeunes de l’Institut Notre-Dame, à la saint-Joseph 2019

ind malmedy logoSaint Joseph charpentierLes jeunes, je vous félicite pour votre choix d’orientation professionnelle, une filière où, comme Saint Joseph, le menuisier, vous allez toucher et travailler le bois, ce précieux matériau de la Terre et développer vos talents manuels au service des gens.

Sans être influencés par l’actualité (manifestations pour le climat), vous avez bien avant, choisi comme thème de cette année : « Le développement durable ».

Le développement durable ne signifie pas se priver du confort. Nous devons absolument nous développer, nous moderniser, mais en respectant la nature pour qu’elle existe sur le long terme … Vous êtes « la génération climat », car on n’a jamais vu des jeunes s’indigner et se révolter contre la destruction sauvage de la nature comme vous le faites. Et vous avez raison. En effet, la Terre n’appartient pas à nous adultes, nous l’empruntons à vous les jeunes … Les scientifiques font retentir la sonnette d’alarme : la planète est en péril ! Il faut absolument sauver ce que le pape François appelle « notre maison commune ». Et il n’y a pas de plan B. C’est une urgence. Au jour qu’il fait, protester, c’est bon, mais il vaut mieux agir, chacun à son niveau.jeunes IND

Pour le pape François, il convient de résoudre le problème dans sa globalité : à côté de la question de la perturbation du climat causée par la pollution au CO2, celle de l’épuisement des ressources naturelles et du débordement des déchets, il y a le scandale du fossé entre les riches et les pauvres dont il faut s’occuper. Il n’y a pas que l’environnement naturel qui se dégrade, mais aussi l’environnement humain (Laudato si’, n°55). C’est ici que le message de Carême nous rejoint : et si l’on était moins indifférent aux naufragés de la vie !

Les jeunes, dites-moi, quel est le sens de votre vie ? Ecoutez ce que Baden Powell disait à ses éclaireurs : « Essayez de laisser ce monde, quand vous le quitterez, un peu meilleur que vous ne l’avez trouvé en y entrant »

Vital Nlandu votre curé doyen

Publié dans Actualité, Jeunes, Le mot du curé, Reportages | Laisser un commentaire

Bulletin mensuel avril 2019

Retrouvez toutes les infos de nos communautés pour les fêtes pascales dans notre bulletin mensuel Si tu savais…. d’avril.

Si tu savais 2019-03 n°3 entête-page-001Si tu savais 2019-03 n°3 dernière page-page-001« Je tenais à vous féliciter, toi et ton équipe, pour les 2 premiers bulletins mensuels C Belle présentation, bref mais justement fourni, bonne impression, un document de bonne qualité ! Bravo, ça donne envie de le lire 🙂 Il est très apprécié par beaucoup de personnes qui, dorénavant,  l’attendront avec impatience ! Très belle initiative ! Bonne continuation ! » (Une paroissienne).

Publié dans Actualité, Si tu savais | Laisser un commentaire

Annonces du 07/04/2019

Nous recommandons à vos prières1589-Sinceres condoleances avec des oiseaux

  • Monsieur Robert EUBELEN époux de Julienne FOUCHET décédé à l’âge de 70 ans. La liturgie des funérailles est célébrée samedi 6 avril à 10 heures à l’Eglise de Ligneuville.
  • Monsieur Walter MARTINY compagnon de Monique Kesseler
    décédé à l’âge de 66 ans. La liturgie des funérailles sera célébrée mercredi 10 avril à 10h00 en la cathédrale.

 

ecoute mainPastorale de l’écoute

Ce vendredi 12 avril de 10h00 à 12h00, le Père Tony Gabriel, sera à votre disposition pour un entretien ou la confession individuelle à la chapelle de la Miséricorde. Pendant tout ce temps, il y a possibilité de prière silencieuse devant le Saint Sacrement exposé.

Publié dans Actualité, Communiqués officiels | 1 commentaire