Le Sacrement des Malades

Ce jeudi 7 avril, à 15h, nous célébrerons, à la cathédrale, le Sacrement des Malades. Nous invitons aussi les ‘bien-portants’ à accueillir et à accompagner nos frères et sœurs qui souffrent dans leur corps par la maladie ou à cause de l’âge avancé, ou dans leur cœur.

Comme tous les Sacrements, ce Sacrement des Malades est un cadeau de Dieu, il est un sacrement de l’Amour de Dieu et donc aussi un sacrement de la Vie et pour la Vie ! Il est dans la droite ligne de ce dont Jésus a témoigné durant sa vie : cette sollicitude permanente pour les souffrants, les rejetés, les exclus. Il témoignait ainsi du cœur de Dieu qui a un ‘faible’ pour les faibles et les fragiles : notre Dieu est Miséricorde, il a le cœur sensible à notre misère.

Lorsqu’on est malade, handicapé ou ‘freiné’ par le grand âge, il n’y a pas que le corps qui est blessé et qu’il faut essayer, par tous les moyens de guérir. Mais il y a aussi ce qui se passe dans notre esprit et dans notre cœur : il y a ce dont on est conscient, mais aussi l’inconscient qui peut nous miner de l’intérieur. Il y a tout ce questionnement, ces pourquoi où il n’y a pas de réponses ; il y a parfois des culpabilisations, en réalité, non fondées, et pourtant qui nous rongent ; il y a ces peurs qu’on n’arrive pas à maîtriser ; il y a ces sentiments d’inutilité, voire d’échec, où l’on tourne en rond en s’enfonçant ; ces sentiments de solitude et même d’abandon… Tout cela, ce sont des chaînes résistantes qui nous enferment.

 Alors, qu’est-ce que le Sacrement des Malades ?

 C’est une rencontre privilégiée avec le Christ ressuscité : le Christ vous entoure de sa présence aimante manifestée par la présence de ceux qui vous accompagnent.Ce sont des paroles qui disent l’amour de Jésus pour vous.C’est une invitation à prendre une route de confiance et d’espérance.

  • Il n’y a pas de magie, seulement les effets de l’amour.
  • C’est un acte de foi de votre part en Jésus Sauveur et en l’Esprit.
  • C’est un geste fort de tendresse de la part du Père.
  • Jésus s’offre gratuitement pour vous soutenir dans la maladie, vous encourager dans votre lutte, vous aider à accepter l’inévitable.
  • Et vous dites à ceux qui vous entourent : « Je suis toujours aimé-e de Seigneur ; peu importe mon aspect, l’état de mon corps. J’ai toujours confiance en Lui ; je sais qu’il m’apporte ce dont j’ai besoin pour vivre. Je sais qu’il m’accompagne et que je peux me reposer en Lui. »

Pour qui est ce sacrement ?

Si vous êtes malade d’une maladie chronique ou aiguë, en attente d’une opération, en rechute d’une maladie ou dans une période de vie difficile. Si vos forces de vie déclinent… Alors, le Seigneur, qui est venu pour les ‘malades et les pécheurs’, vous attend. Mais disposez votre cœur à Le recevoir : Il vous renouvellera, Il enlèvera de vous toute entrave, tout obstacle, Il vous guidera vers un chemin de paix intérieure !

Vous qui souffrez dans votre corps et dans votre cœur, la communauté chrétienne veut vous exprimer sa proximité de cœur et vous porter dans la prière !

Père Norbert Maréchal

Cet article a été publié dans Actualité, Le mot du curé, Réflexion spirituelle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le Sacrement des Malades

  1. dinonz dit :

    A reblogué ceci sur Unité pastorale de Waimes (Liège, BE)et a ajouté:
    Une réflexion bien inspirée pour nous rappeler ce qu’est (et ce que n’est pas !) le sacrement des malades !

    J'aime

  2. Anne-Elisabeth dit :

    A reblogué ceci sur Unité pastorale de Theux (Liège, BE)et a ajouté:

    Une réflexion bien inspirée pour nous rappeler ce qu’est (et ce que n’est pas !) le sacrement des malades !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.