Décès de l’abbé Joseph Baltus

Décès de l’abbé Joseph Baltus,
ancien curé-doyen de Malmedy (1988-2002).

Mot du curé-doyen (17 – 18 novembre 2018)

 

baltusChers amis, je recommande à vos prières l’abbé Joseph Baltus décédé à l’âge de 78 ans. La liturgie de ses funérailles a été célébrée le jeudi 15 novembre à Montzen, où il repose dans l’espace du cimetière réservé aux prêtres.

Etant vicaire, j’ai eu la chance de le connaître comme doyen et curé à Herve-Battice. Il n’y a pas l’ombre d’un doute, dans sa vision de vie ecclésiale, le cheval de bataille de Joseph était le concept de « l’église agissante », qui milite pour la transformation du monde et de la société. Pour lui, c’est le sacrement du frère qui rend notre foi crédible. D’où son engagement ici comme ailleurs, dans la lutte pour l’épanouissement et même la dignité de l’homme. Tant au Chili comme prêtre fidei donum, à Soumagne et à Aubel comme vicaire, à Bassenge comme curé et aumônier international de la Jeunesse Agricole Rurale Catholique, qu’à Malmedy et à Herve-Battice comme curé-doyen, Joseph s’est toujours intéressé aux conditions de l’humain, en l’occurrence celles du pauvre, de l’immigré.

Je retiens de lui son management pastoral. Dans le contexte actuel de la Mission en Europe, sans un minimum d’organisation et de rationalisation, la gouvernance pastorale peut, à bien des égards, s’avérer délétère. Je retiens en sus son leadership mobilisateur : il savait et savait faire, mobilisant les ressources pour atteindre les objectifs fixés. On gagnait à connaître cet homme ouvert, très jeune de cœur, toujours tiré à 4 épingles, veillant aux soins de ses apparences et doté d’une vaste culture.

Il y a quelques jours, je suis allé lui rendre visite à l’hôpital d’Eupen. Il avait besoin d’être rafraîchi. Je l’ai fait. En le quittant, sachant qu’il n’était plus là pour longtemps, je lui ai demandé de me bénir : très concentré et avec sa main tremblante, il m’a signé ! Je lui dis alors : « Cher ami, notre avenir est en Dieu, l’Amour nous attend ; c’est cela notre espérance ». Il m’a fait un clin d’œil coquin en souriant comme pour dire : j’y crois !

En effet, comme tous ceux qui croient, Joseph était non pas un être vivant dont l’horizon est la mort, mais un être mortel dont l’horizon est la vie.

Intercédons pour lui :

Dieu notre Père, tu as appelé Joseph à être prêtre à ton service et au service des hommes. Ton Esprit Saint lui a révélé ton Amour et éveillé dans son cœur, le désir de se dévouer pour ses frères et ses sœurs. Joseph a participé à l’œuvre du salut de ton Fils Jésus-Christ en annonçant l’Évangile et en partageant le Pain de Vie. Tu connais ses pauvretés offertes, ses combats et ses peines, ses réussites et ses échecs. Nous le confions à ta Miséricorde. Comme saint Paul, Joseph a proclamé dans la foi que les souffrances du temps présent ne sont pas à comparer à la gloire qui va se révéler ! Qu’il partage maintenant cette gloire ! Nous te le demandons par Jésus le Christ qui a traversé la mort, la sienne et la nôtre, pour qu’à jamais la mort n’ait plus le dernier mot. Amen.

Vital Nlandu, votre curé-doyen

Cet article a été publié dans Actualité, Le mot du curé, Prières, Reportages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Décès de l’abbé Joseph Baltus

  1. Fr.joseph baltus my family God. Very sad and sincere condolences by my family members. R.Rajeswaran. no.38/65,mariyamman koil Street muthaliyar chathiram trichy 620001.tamilnadu.india.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.