Se laisser guider par l’Evangile selon Luc

Durant toute cette année, nous nous laissons guider par St Luc pour découvrir certaines facettes de la personne de Jésus. Les quatre Evangélistes présentent Jésus, chacun à sa manière, mais ils s’enrichissent mutuellement et ont tous le désir de nous faire aimer et croire en Jésus, Christ et Fils de Dieu, et « pour que, en croyant, vous ayez la vie en son nom » (Jn 20,31).

st-lucSt Luc dédie son Evangile (et les Actes des Apôtres) à Théophile (= l’ami de Dieu) pour le conforter dans sa foi en Jésus. Mais ne sommes-nous pas tous des ‘Théophile’ qui avons besoin d’être confortés dans notre foi ? Or le Jésus que nous présente Luc est particulièrement ‘parlant’ pour notre société un peu déboussolée.

Le Jésus de Luc a un intérêt tout particulier pour les pauvres : c’est à eux qu’est annoncée la Bonne Nouvelle (4,18 ; 7,22) ; ils sont déclarés bienheureux (6,20). Ils sont aussi invités au festin (14,13.21) et bénéficieront d’un renversement de situation (parabole du riche et de Lazare : 16,19-31). En conséquence, il s’agit de se montrer généreux envers eux (18,22 ; 19,8).

Il a une sollicitude toute particulière envers les femmes : veuve de Naïm (7,11-17), la femme pécheresse (7,36-50), la femme possédée (13,10-17). Luc est le seul à signaler le groupe de femmes qui accompagnaient Jésus (8,1-3).

Jésus ose croire et inviter à la conversion. Les pécheurs y sont appelés (,32 ; 15,7.10) et ont vocation à être pardonnés (7,49). Jésus leur fait bon accueil : d’où l’indignation des scribes et pharisiens (15,1-2). Il reste chez Zachée, pour lui annoncer qu’aujourd’hui le salut est advenu pour lui (19,1-10). A l’exemple de la femme pécheresse (7,36-50) ou du bon larron (23,40-43), ils sont capables des plus beaux élans et la communion ultime leur est promise. Le Pardon est une des caractéristiques majeures de Jésus et du Père, et cela jusque sur la Croix (23,34).laetare

Luc insiste sur la Joie : joie que procurent les manifestations de salut ; joie de Dieu pour tout pécheur qui se convertit (15) ; joie du pécheur qui voit le salut se manifester en Jésus (19,6) ; joie finale des disciples après le départ glorieux de leur maître (24,52).

Luc souligne particulièrement la Prière de Jésus aux moments essentiels de son ministère : au Baptême (3,21), le choix des Douze (6,12), la Transfiguration (9,28-29), l’enseignement du Notre Père (11,1) et ailleurs (5,16 ; 9,18 ; 22,32), et surtout à Gethsémani (22,43-44). Les disciples eux-mêmes sont invités à prier constamment (18,1) et à avoir confiance en Dieu Miséricordieux (18,1-14). Notons aussi son insistance sur le rôle du St-Esprit.

Et si l’on relisait, en entier, l’évangile de LUC… ! pour ‘rebooster’ notre foi !

Père Norbert Maréchalnorbert marechal

Cet article a été publié dans Actualité, Conférences, Formation, Lecture biblique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s