De la gratitude pour ré-enchanter la vie

De la gratitude pour ré-enchanter la vie

Mot du curé-doyen (29 – 30 décembre 2018)

Cher ami, l’interpellation de William-Arthur Ward donne à penser : « La vie t’a offert 86.400 secondes aujourd’hui, en as-tu utilisé une seule pour dire merci ?« 

Il convient de distiller la culture de la gratitude dans l’éducation de nos enfants : savoir dire merci pour ce que la vie nous offre en réalisant que quelqu’un, quelque part, se bat pour avoir ce que nous avons. Dire merci pour un sourire qui nous est destiné et qui illumine notre journée, une écoute empathique dont nous avons bénéficié, une carte ou un sms de vœux reçu, un coup de pouce d’un ami qui vient à point nommé…, pour le royal cadeau du souffle de la vie !

gratitudeLa gratitude n’est pas une simple politesse d’usage, c’est toute une spiritualité, un sentiment frémissant de reconnaissance d’un bienfait reçu. Saint Paul interroge chacun de nous : « Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? » (1 Cor 4, 7). Et Jésus de préciser : « Vous avez reçu gratuitement » (Mt 10, 8). Il y en a qui se targuent d’être « arrivés » ou d’avoir réussi grâce uniquement à leurs mérites, à leurs moyens et ressources. A ce propos, écoutons la Parole : « Ne pensez jamais que vous avez acquis la prospérité par vous-mêmes, par vos forces. Souvenez-vous, c’est le Seigneur votre Dieu qui vous donne les forces nécessaires pour parvenir à la prospérité » (Dt 8, 17-18). Tout bienfait reçu n’est pas un dû, mais un don, une bénédiction et même une chance. Voilà pourquoi Saint Paul fait cette recommandation : « Soyez toujours joyeux, priez sans cesse et remerciez Dieu en toute circonstance  » (1 Thes 5, 16-18). Et le psalmiste de renchérir : « Mon âme, bénis le Seigneur, n’oublie aucun de ses bienfaits » (Ps 103, 2).

Guetteur de l’aurore, te voilà aujourd’hui au seuil de l’année 2019. Que du fond de ton cœur éclate un chant d’action de grâce pour Dieu de qui tu tiens la vie, le mouvement et l’être (Act 17, 28). Gotthold Ephraim Lessing dit qu’une simple pensée de gratitude dirigée vers le ciel est la plus parfaite des prières.

En effet, la vie n’est pas un long fleuve tranquille. André Malraux écrit : « La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie« . Elle ne vaut rien tellement elle est fragile, absurde et même cruelle. Pensons au scandale du mal et à celui de la souffrance, en l’occurrence celle des innocents, des enfants. Et pourtant, la vie est inestimable au regard de sa stupéfiante beauté et de ce qu’elle nous apporte d’exceptionnel. Elle nous permet de rire, de chanter, de danser, de fleurir, de travailler, de renaître de la cendre, d’oser la confiance, de faire des rencontres. La gratitude nous laisse redécouvrir les petites choses positives de la vie de tous les jours que nous avons tendance à ne plus remarquer tellement cela nous semble normal. En ce sens, c’est une énergie qui (re)booste. Grâce à l’émerveillement qui l’enjolive, l’ordinaire devient extra-ordinaire. 2 enfantsOn apprend alors à être résilient, à se laisser surprendre, à arrêter le temps pour contempler, à percevoir la profondeur secrète des choses.

La gratitude va de pair avec l’humilité qui est une disposition de pauvreté de cœur. Si Jésus béatifie le pauvre de cœur (Mt 5, 3), c’est parce que ce dernier voit en tout l’œuvre d’amour de Dieu et sa grandeur. Cette pauvreté, c’est l’expérience d’enfance spirituelle évoquée par Jésus dans cette prière de louange : « Je te bénis, Père, d’avoir révélé aux enfants, aux simples, des choses qui échappent complètement aux sages et aux savants » (Mt 11, 25).

Dans la chanson Mille colombes, Mireille Mathieu nous convie au retour à la source d’enfance : « Faites un jour que tous les hommes redeviennent des enfants« .

C’est sur ces mots, chers amis, que je vous exhorte à être attentifs aux innombrables signes de grâce et que je présente à tous et à chacun, mes vœux les meilleurs pour l’année 2019.

Vital Nlandu, votre curé-doyen

Cet article a été publié dans Actualité, Le mot du curé, Réflexion spirituelle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour De la gratitude pour ré-enchanter la vie

  1. Anne-Elisabeth dit :

    A reblogué ceci sur Unité pastorale de Theux (Liège, BE)et a ajouté:

    En cette fin d’année, notre doyen, l’abbé Vital nous invite à relire notre année 2018 à la lumière de la gratitude… et à confier l’année 2019 à l’amour du Seigneur : merci, cher Monsieur le Doyen !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.