Invitation aux 11-15 ans

2019-12-14_16-34-50

Image | Publié le par | 2 commentaires

Annonces du 15 décembre 2019

Retraite de l’Unité pastorale

Ce week-end, se vit la traditionnelle retraite de l’Unité pastorale au Foyer de Charité à Nivezé. Nous vous invitons à être en union de prière avec les retraitants.

lectio14Lectio Divina

  • Mardi 17 décembre à 16h00 chez Sœur Marie-France Rue Abbé Peters 49a.
  • Mercredi 18 décembre à 20h00 chez Jean et Elisabeth Hugo à Chôdes.
  • Jeudi 19 décembre à 20h00 chez Herman et Monique Nelles Av. des Alliés 35d.

souvenirs_heureuxNous recommandons à vos prières

  • Madame Christiane HAAS décédée à l’âge de 63 ans.
    La liturgie des funérailles sera célébrée ce mardi 17 décembre à 10h00 en la cathédrale.

Collecte

La collecte du weekend prochain (21, 22 décembre) nous invite à témoigner concrètement notre solidarité avec 86 associations soutenues par Action Vivre Ensemble. Près de chez nous, des associations font reculer l’exclusion et la pauvreté. 

vivre ensemble 12.pngDans un monde du « moi je… », elles disent « Nous ! », contre la haine, la peur ou l’indifférence.

Un « Nous » solidaire, fraternel et résolument tourné vers l’Autre.

Ces associations vivent grâce à l’engagement de nombreux bénévoles.

Mais toutes ont besoin aussi de notre solidarité financière pour mener à bien leur formidable mission aux côtés des personnes les plus touchées par la pauvreté et l’exclusion.

86 associations en Wallonie et à Bruxelles feront bon usage de vos dons :

école de devoirs, maison d’accueil pour adultes, jeunes ou enfants, centre pour sans-abri, accompagnement social et humain, accueil de tant de personnes, de familles abîmées par la vie…

Autant d’initiatives que nous avons la chance de pouvoir encourager activement et concrètement aujourd’hui.

Merci ! pour votre générosité et votre partage à cette collecte Action Vivre Ensemble !

Publié dans Actualité

Noël, une fête aux multiples harmoniques !

4eme_dimChers amis, spirituellement parlant, chaque Noël est une fête sui generis, unique en son genre. C’est un sursaut de conscience, une ouverture de notre cœur à l’inattendu de Dieu, à l’inépuisable richesse de son Amour. Je me pâme d’émerveillement devant un tel mystère : Dieu a planté sa tente parmi nous, une fleur éclose sur le tas de fumier de notre humanité !

Couché dans un berceau qui n’est même pas le sien (une mangeoire), avant d’être couché dans un tombeau qui ne sera pas non plus à lui (Mt 27, 57-61), son vrai « chez lui », c’est ton âme ! Comme dit le dicton, « Celui qui n’a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d’un sapin ». Dieu choisit de naître chez toi, tel que tu es, avec tes aspirations les plus profondes, tes conflits intérieurs et les cris de révolte qui t’épuisent, tes frustrations, tes déceptions, ta recherche de sens et de rivage, ta profession de foi, la flamme fragile de ta relation avec lui, ta joie d’aimer et d’espérer…

Son cri de nouveau-né, c’est celui d’une humanité nouvelle. La fête de la Nativité est célébrée le 25 décembre, autour du solstice d’hiver, jour où le soleil renaît, un début d’hiver qui préfigure pourtant la clarté à venir, le renouveau déjà en marche. Plus que naître, célébrer Noël signifie symboliquement RENAITRE ; autrement dit changer de cap après une évaluation de sa vie spirituelle ; briser la croûte d’égoïsme pour ne pas se laisser emprisonner dans le cocon de sa personne. C’est émerger humainement, intellectuellement, moralement, spirituellement pour devenir ce que l’on est réellement : un enfant de Dieu accompli. C’est retrouver la nudité de sa naissance : vivre détaché du superflu et de la comédie des apparences, aller à la reconquête de sa liberté intérieure.

Et puisque Dieu s’offre à nous à travers un visage d’enfant sans pouvoir, sans voix (in-fans), dépendant totalement des autres, nous faisons de Noël, non seulement une fête des enfants, des familles, mais aussi des faibles et des pauvres. Je soutiens les initiatives des équipes relais de nos communautés, particulièrement la vigilance d’entraide et solidarité : écrire des cartes aux personnes malades, seules, aider une famille immigrée à s’installer,… et tout cela avec un sourire, une écoute empathique, un regard bienveillant.

En outre, je compte sur votre générosité lors des collectes de « Vivre Ensemble » qui auront lieu chez nous le week-end des 21-22 décembre.

Etre spirituellement prêt à Noël, c’est s’y préparer avant par (l’)Avent !

Le fil conducteur spirituel qui nous guidera jusqu’à Noël, c’est le thème « Dire nous », créer du lien pour conjuguer nos solidarités au présent.

A tous et à chacun, je souhaite que l’Esprit Saint souffle sur votre route vers Noël et, déjà, de joyeuses fêtes de fin d’année !

Vital Nlandu, votre curé-doyen

Publié dans Actualité, Le mot du curé

Annonces du 01 décembre 2019

la-bible-en-francais-courantLes tables de la Parole – Lectio divina de cette semaine auront lieu

  • Jeudi 5 décembre à 18h00 chez Marguerite Weidisch à Cligneval.
  • Vendredi 6 décembre à 20h00 chez Paul et Rosa Dumoulin à Hédomont et également à 20h00 chez Madeleine Lenz Place du Parc, 22.

ecoute3Pastorale de l’écoute

Ce vendredi 6 décembre de 10h00 à 12h00, le Père Tony Gabriel, Assomptionniste, sera à votre disposition pour un entretien ou la confession individuelle à la chapelle de la Miséricorde. Pendant tout ce temps, il y a possibilité de prière silencieuse devant le Saint Sacrement exposé.

Retraite paroissiale

niv1Les 13, 14 et 15 décembre, se vivra la retraite de l’Unité pastorale au foyer de Charité à Nivezé. Pour une bonne organisation, nous vous invitons à vous inscrire pour le 5 décembre au plus tard. Vous trouverez les talons d’inscriptions avec tous les renseignements au fond de l’église. Invitation cordiale à tous.

En guise d’introduction, nous vous invitons à prendre connaissance de l’article :

Pour une spiritualité écologique…, l’émerveillement !

Publié dans Actualité, Communiqués officiels

34ème Dim. Ord. : Christ-Roi de l’Univers

34ème Dim. Ord. : Christ-Roi de l’Univers  (Année C) –  Luc 23, 35-43

                  Homélie de Vital Nlandu, curé-doyen de Malmedy

Chers amis, les arbres perdent leurs feuilles, les jours s’assombrissent, les gelées sont présentes, les gants, les écharpes, les bonnets et les manteaux sont sortis des garde-robes. L’hiver est au rendez-vous, et l’ambiance des fêtes de fin d’année se fait déjà sentir.  C’est dans ce climat que nous célébrons en ce dernier dimanche de l’année liturgique C, la solennité du Christ-Roi de l’univers, créée en 1925 par le pape Pie XI.
Cependant, on peut se demander et à juste titre, pourquoi fêter Christ-Roi à la fin de l’année liturgique ? Cette fête est l’apothéose, le point d’orgue de l’année liturgique parce qu’elle fait la synthèse du mystère du salut : Jésus, l’alpha et l’oméga, devient Tout en tous (Col 1, 12-20);  il a pris place, il règne désormais dans nos cœurs ! Alléluia – Amen ! Sa royauté n’a pas de consonance  politique,  Jésus est un Roi de cœur !  Il souhaite ardemment, si nous le voulons bien, instaurer dans nos cœurs, par l’Esprit Saint, son règne d’amour, tout entier bâti sur la paix, la bienveillance, la confiance et le service.

christ-roiVenons-en au spectacle que nous présente St Luc dans son Evangile : la crucifixion.  Les gens se tiennent là à observer ! Il y en a peut-être qui, tout pantois, médusés, cherchent à comprendre; d’autres sont dépassés par l’évènement, impuissants ; d’autres encore sont sans doute  indignés, empathiques… Savent-ils que c’est Dieu qui est en train de mourir ?…. Savent-ils que c’est en ce moment que se joue le salut des hommes et du monde ?…  En tout cas, les spectateurs sont divisés. Les chefs, les soldats et le larron insulteur tournent Jésus en dérision, le prenant pour un imposteur : sauve-toi toi-même, toi qui prétends sauver les autres …

En effet, c’est celui-là  le plus vieil argument du monde au procès de Dieu : si Dieu existe, pourquoi le mal ? Textuellement les tentations de Jésus au désert : si tu es le fils de Dieu, jette-toi en bas, les anges de Dieu te protègeront ! Jésus ne répond pas aux sarcasmes de ses bourreaux. Il est venu sur terre non pas pour expliquer ou supprimer la souffrance des hommes, mais pour accompagner et même habiter ceux qui ploient sous leurs pesants fardeaux.

« Souviens-toi de moi » lâche le bon larron ! Oui, chaque fois que tu te sens seul(e), abandonné(e), plongé(e) dans le brouillard de la souffrance psychique, de l’épuisement, de la trahison, de l’absurdité;  chaque fois que tu es gagné(e) par le dégoût de vivre, plongé(e) dans le cafard de la solitude, prie Jésus en ces termes : « Jésus, souviens-toi de moi, ne m’oublie pas ! ». Tu vivras l’aujourd’hui du salut de Dieu;  tu seras en ce moment-là avec Jésus!

« Oportet Illum regnare » (He must reign) : il faut que le Christ Jésus règne ! Aller à la messe du Christ-Roi de l’univers, le Roi de cœur, c’est s’engager à participer à l’extension de son règne autour de nous et partout : dans nos familles, chez nos amis, nos voisins, nos compagnons de travail ; là où l’on s’aime, on souffre, on se révolte, on doute, on cherche du sens… On y participe  en étant un témoin résolu de l’amour véritable, autrement dit  en se mettant au service du bien de tous, en l’occurrence des plus faibles. 

Publié dans Actualité, Homélies

Messe d’au revoir au père Norbert, le 17 novembre : mot du doyen

2018-09-02 - Messe au revoir doyen H. Bastin (84) - Père Norbert Maréchal

Père Norbert Maréchal

Vous le savez, le père Norbert est religieux, c’est un père missionnaire spiritain. Il est devenu conseiller de sa province missionnaire et va rejoindre sa communauté de Bruxelles à Anderlecht.

Le prêtre appelé à enseigner, à sanctifier le peuple de Dieu et à le guider comme un pasteur, est un cadeau pour la communauté. Par la grâce du sacerdoce ministériel, il assume une fonction de représentation. Il représente le Christ dans les actes d’Eglise où s’actualisent certains actes du Christ. Par exemple, quand il célèbre l’eucharistie ou quand il pardonne les péchés, il agit « en nom et place du Christ » (LG 28).

Après 4 ans de ministère chez nous et surtout avec son profil de prêtre simple et accessible, on n’a pu que s’attacher à Norbert ! Son apport humain et pastoral est connu et reconnu. Voilà pourquoi nous rendons grâce à Dieu pour l’opportunité d’avoir croisé sa route et lui disons aujourd’hui : merci !

vital-norbert

Cher Norbert,

Après le Gabon, Gentinnes, Saint-Boniface à Ixelles, Malmedy, te voilà reparti pour Anderlecht. Pour beaucoup de celles et de ceux qui t’ont côtoyé ici, je l’atteste d’ailleurs moi-même : tu es prêtre au confluent duquel se retrouvent plusieurs vertus :

La simplicité : c’est une beauté intérieure qui flashe ! Sans affectation ni prétention, la personne simple agit avec son naturel propre, son regard n’est pas troublé par la convoitise et le désir du pouvoir. Elle est libérée du souci du paraître, de l’artifice de la poudre aux yeux et du grand tralala. Ces qualités ouvrent tout naturellement au don de Dieu.

Le dévouement du vaillant missionnaire : tu es pastoralement appliqué et disponible. Prêtre auxiliaire (aidant), tu as dépanné à Spa, à Theux, au Domaine de la mutualité chrétienne…

Pour soutenir ton élan missionnaire, notre UP t’offre une étole. Reçois cette enveloppe qui te permettra d’acheter l’étole de ton choix. Portée sur tes épaules, elle sera l’insigne par excellence de la charge pastorale qui t’est confiée.

Chez nous, tu as assuré les messes en allemand à l’église des capucins, tu as été impliqué dans la pastorale de la santé et de la Parole.

Le ministère de la visite de malades requiert de la délicatesse, du tact, de la discrétion. Visiter un malade ne se limite pas aux formules d’usage : « Bonjour, comment ça va … », c’est d’abord une manière de se tenir ! Il faut bien sûr respecter une distance par respect de l’intimité du malade, mais toujours garder la présence par un regard, par une attention bienveillante. Bref, il faut toute une célébration de gestes et de paroles, avec à la clé une disposition intérieure à offrir. Comme le dit si pertinemment Mère Térésa : « Ce qui compte, ce n’est pas ce que l’on donne, mais l’amour que l’on met en donnant ». Norbert, ta communication et de ta relation d’aide avec les malades ont été pertinentes et même édifiantes. Je n’oublie pas ton accompagnement de notre équipe des visiteurs de malades.

Quant à la pastorale de la Parole, tu as participé aux Tables de la Parole, tu as donné ici à la chapelle de la miséricorde des enseignements pour raffermir, aider les croyants à acquérir davantage l’intelligence des Écritures.

La Parole de Dieu est un diamant à plusieurs facettes : elle est sacrement, présence, révélation de Dieu ; gage de l’alliance du croyant avec Dieu, nourriture spirituelle. C’est un Trésor précieux ou plutôt « près-des-cieux » !  C’est en reconnaissance de ta passion pour les Écritures que la communauté t’offre ces deux ouvrages très récents :

Au festin des paraboles : Le bibliste Alain Patin y revisite les paraboles avec une grille de lecture narrative.

Jésus, un homme libre. Les évangiles au XXIème siècle. L’abbé Daniel Duigou, journaliste et psychanalyste, donne une interprétation actualisée des Évangiles.

cadeau norbertEt pour finir, notre communauté chrétienne t’offre un portrait de ce qui fait le fleuron de sa collection, à savoir notre cathédrale.

Comme je te l’ai dit à maintes reprises, chez nous, c’est chez toi : tu passes quand tu veux. Bon ministère à Anderlecht, on s’y retrouvera quand le Standard de Liège viendra concasser et écraser « les Mauves » sur leur terrain !

Vital Nlandu

Publié dans Actualité, Le mot du curé, Reportages

Annonces du 24 novembre

Si tu savais 2019-12 n°010 entête-page-001Si tu savais

Grâce à votre générosité, notre périodique mensuel du mois de décembre est publié. Vous pouvez en prendre connaissance sur ce site.

Nous recommandons à vos prières

  • Monsieur Fernand GABRIEL décédé à l’âge de 87 ans.
    La liturgie des funérailles sera célébrée ce mardi 26 novembre à 10h00 en la cathédrale. Une veillée de prière aura lieu ce lundi à 19h30 en l’église des Capucins.

in-memomoriam 3Mémoire des défunts du mois d’octobre

Au cours de la messe de ce dimanche à 10h30 à la cathédrale, nous ferons mémoire des défunts du mois d’octobre de notre Unité pastorale :

Henri NOËL ;
Eugène FRANCESCANGELI ;
Paule THOLOME – DUCAT ;
Simone KONEN – COLLIENNE

lectio-0Les tables de la ParoleLectio divina de cette semaine auront lieu

  • Le lundi 25 novembre à 17h00 chez Simone et Gabrielle Dostriche à Xhoffraix.

 

ecoute mainPastorale de l’écoute

Ce vendredi 29 novembre de 10h00 à 12h00, l’abbé René Rouschop, prêtre auxiliaire, sera à votre disposition pour un entretien ou la confession individuelle à la chapelle de la Miséricorde. Pendant tout ce temps, il y a possibilité de prière silencieuse devant le Saint Sacrement exposé.

calendrier tibétainCalendrier

Après la messe de ce samedi Monsieur Aloys Lentzen vous proposera des calendriers 2020 au profit du fond de développement tibétain. Merci de lui faire bon accueil.

Publié dans Actualité, Communiqués officiels