Carême, une chance de revenir à l’essentiel !

Carême, une chance de revenir à l’essentiel !

 

Chers amis, chaque temps liturgique  est une occasion unique de maturation qui nous est donnée pour  redécouvrir l’alliance de Dieu avec l’Humanité et grandir dans la foi.

 

En effet, la roue du temps tourne, nous voilà au Carême.

Il y a quelques années, lors d’une séance d’animation de préparation à la confirmation, alors que nous étions en pleine période de Carême, j’ai demandé aux confirmands présents s’ils savaient ce qu’était le Carême. Silence ! A peine me regardaient-ils ! Ma 2e question : « Et le Ramadan, qu’est-ce que cela vous dit ? » Les langues se sont enfin déliées ! Est-ce parce que le Ramadan est plus médiatisé ? Ou que la culture chrétienne n’a plus la cote ? En tout cas, il y a matière à penser… Carême vient de « quarante » : guidés par le puissant propulseur, l’Esprit-Saint,  nous prenons à notre compte les 40 jours de combat spirituel de Jésus au désert. Et nous rappelons  les 40 années de la marche des Hébreux au désert, en direction de la Terre de liberté et de promesses. Le Carême nous prépare à communier au mystère central de notre foi : la mort et la résurrection de Jésus-Christ.

 

« Je conduirai mon peuple au désert et, là, je parlerai à son cœur » (Os 2,16).

Au Carême, nous sommes conviés au désert en plein ciel, priés de  nous allouer des moments et des espaces de silence, d’intériorité pour nous  ressourcer. Dans la frénésie de nos activités quotidiennes, rompus  parfois de fatigue, blasés par la routine, il faut bien l’admettre : nous avons besoin de trouver  une oasis, point d’eau dans notre désert pour  faire halte et nous (re)poser, nous  rafraîchir, bref replonger dans le bain de l’amour qui sauve tout. Aussi énorme soit-elle, pour qu’elle coule et roucoule, la rivière dépend de la source d’où elle découle !

 

Chers amis, pour moi, il n’y a pas de Carême sans renouveau spirituel (conversion) et sans partage ! L’Eglise nous y aide en nous proposant ces 3 exercices  qui font le trépied sur lequel repose notre existence chrétienne : le jeûne, la prière et  l’aumône. En clair, il s’agit de se décentrer de soi-même par le jeûne, pour s’ouvrir à Dieu par la prière et à l’autre par l’aumône. Le jeûne nous aide à retrouver les vraies priorités de notre vie, à nous détacher,  nous désencombrer du superflu, de nos excès, nos « trop » manger, boire, parler, fumer, pianoter devant les écrans …, pour nous accrocher à l’essentiel, à savoir : l’amour de Dieu et des autres. Quant à elle, la prière (adoration, méditation de la Parole de Dieu, émerveillement silencieux, demande,  louange …) est tellement vitale, elle nous aide  à respirer spirituellement,  à nous connecter en permanence à Dieu. Et par l’aumône, nous nous privons réellement en vertu de notre responsabilité humaine et chrétienne vis-à-vis de celles et de ceux qui sont moins favorisés. Le vrai amour est un don : humblement, sans bruit ni caméra, je donne, je me  donne et je  par-donne.

 

C’est pour soutenir notre effort de nous réconcilier en profondeur avec nous-mêmes, avec les autres, avec la nature — que nous altérons par la pollution et nos scandaleux gaspillages —  et avec Dieu,  que nous vous  invitons  le mardi  9 avril prochain à 19h30,  à vivre en cette cathédrale, la tendresse du Père par le sacrement de la  réconciliation et du pardon.

 

A chacune et à chacun, je souhaite « une montée » de liberté, de joie et de victoire vers la grande fête de Pâques.

 

                                                               Abbé Vital Nlandu, votre curé-doyen

 

 

 

 

Publié dans Actualité, Le mot du curé, Réflexion spirituelle | Tagué | Laisser un commentaire

Annonces du 24 mars 2019

Nous recommandons à vos prières

Monsieur Raymond BAYENS époux de Marie-Louise Leclerck décédé à l’âge de 88 ans.
La liturgie des funérailles sera célébrée lundi 25 mars à 10h00 en l’église de Xhoffraix.

Pastorale de l’écoute

Ce vendredi 29 mars de 10h00 à 12h00, le Père Norbert Maréchal, prêtre auxiliaire, sera à votre disposition pour un entretien ou la confession individuelle à la chapelle de la Miséricorde. Pendant tout ce temps, il y a possibilité de prière silencieuse devant le Saint Sacrement exposé.

Publié dans Actualité | Laisser un commentaire

Annonces du 17 mars 2019

in-memomoriam 3Nous recommandons à vos prières

 

 

  • Monsieur Joseph DEREFAT, veuf de Simone Noël décédé à l’âge de 85 ans.
    La liturgie des funérailles sera célébrée lundi 18 mars à 11h30 en la cathédrale.
    Une veillée de prière aura lieu ce dimanche 17 mars à 19h30 en l’église des Capucins.
  • Madame Ghislaine CRAVATTE, Veuve de Augustin Thieltgen décédée à l’âge de
    80 ans.
    La liturgie des funérailles sera célébrée mardi 19 mars à 10h00 en la cathédrale.
  • Madame Chantal DEHOTTAY épouse de Raymond Blaise décédée à l’âge de
    58 ans.
    La liturgie des funérailles sera célébrée mardi 19 mars à 11h30 en la cathédrale.
    Une veillée de prière aura lieu lundi 18 mars à 19h30 en l’église des Capucins.

 

Pastorale de l’écoutea votre ecoute

Ce vendredi 22 mars de 10h00 à 12h00, l’abbé René Rouschop, prêtre auxiliaire, sera à votre disposition pour un entretien ou la confession individuelle à la chapelle de la Miséricorde. Pendant tout ce temps, il y a possibilité de prière silencieuse devant le Saint Sacrement exposé.

Publié dans Actualité, Communiqués officiels | Laisser un commentaire

Le carême, 40 jours de montée vers Pâques

Tout est lancé par cet oracle du Mercredi des Cendres, le souhait de Dieu annoncé par le prophète Joël : « Revenez à moi de tout votre cœur » (Joël 2, 12). Dieu nous attend les bras ouverts, prêt à nous offrir sa tendresse et son pardon.

Au programme

  • Mercredi des Cendres 6 mars : une seule messe pour toute l’UP à 19h30 à la cathédrale
  • Sacrement du pardon et de la réconciliation : célébration communautaire du mardi 9 avril à 19h30 à la cathédrale.
  • Carême de partage pour ré-enchanter la solidarité : 2 collectes pour Entraide et Fraternité qui, cette année, soutient les initiatives porteuses d’espoir du peuple philippin: les weekends des 30-31 mars (4ème dim. de Carême) et 13-14 avril (Rameaux). A moduler en fonction des messes du week-end.
  • comment vivre le carêmePossibilité d’avoir des guides d’accompagnement durant le Carême comme « Carême pour tous 2019 avec le pape François » vendu à 1, 20 euros.

 

 

Témoignage de Nicole Piront

Le thème proposé cette année est « Jusqu’où me suivras-tu ? »

Je n’aime pas beaucoup suivre, cela fait mouton de Panurge. Par contre, j’aime beaucoup accompagner, être avec, Simon de Cyrène en miniature, quoi : question de liberté, de vraie proximité.

Les quarante jours qui s’annoncent vont nous montrer Jésus marchant fermement vers le don suprême de lui-même, pour être en accord avec sa résolution de départ : aimer les siens jusqu’au bout, être fidèle à la volonté de son Père-Amour qu’il guette, qu’il écoute, au long de ses entretiens, souvent de nuit, avec Lui.

Comment puis-je L’accompagner durant ce temps de lutte, de choix, d’épreuve, de grâce… ?

Car si j’aime le Carême, ce n’est pas pour en faire une occasion d’afficher une face de circonstance, longue de dix pieds ni pour essayer de mériter ma part de gâteau au banquet pascal.

J’ai envie plutôt de prendre du temps avec Celui que mon cœur aime, Jésus, de le regarder, de le laisser me regarder : son amour discret peut, qui sait, m’inspirer idées, actions, initiatives, paroles ou silences appropriés au jour le jour des quarante jours.

Prendre du temps, de mon temps, lui en faire cadeau, me « mettre sous perfusion » de son amour !

carêmeChoisir un moment, un lieu de silence pour une fidélité quotidienne et attentive : qui sait les bonnes surprises qui pourraient jaillir de ce cœur à cœur…

Je ne voudrais tout de même pas en faire une sorte de cocon douillet et égoïste : au fond, quand je vais vers Lui, c’est avec tous mes autres, tous les autres, ceux qui peinent, qui luttent, qui pleurent, qui ont mal, qui ont peur, que la vie malmène et je les tiens à bout de cœur devant Lui, afin qu’il les regarde, les aime et, mystérieusement, les soutienne de ma pauvre prière. Alors ce temps de Carême peut être l’occasion de prendre ma part, de faire mon effort de « colibri de Jésus-Christ » pour que ce monde, notre monde se sente bercé d’un amour silencieux et doux…

Bon Carême !

Publié dans Actualité, Communiqués officiels, Témoignage | Laisser un commentaire

Annonces du 10 mars 2019

Nous recommandons à vos prières

  • Madame Maria MÜLLER veuve de Joseph Jamar décédée à l’âge 90 ans.
    La liturgie des funérailles sera célébrée ce mardi 12 mars à 10h00 en la cathédrale.
    Une veillée de prière aura lieu lundi 11 marsà 19h30 en l’église des Capucins.victorian-in-memoriam 2

Pastorale de l’écoute

ecoute-bienCe vendredi 15 mars de 10h00 à 12h00, l’abbé André Lieutenant, curé de l’Unité pastorale de Sart – Jalhay sera à votre disposition pour un entretien ou la confession individuelle à la chapelle de la Miséricorde. Pendant tout ce temps, il y a possibilité de prière silencieuse devant le Saint Sacrement exposé.

Publié dans Actualité, Communiqués officiels | Laisser un commentaire

Annonces du 3 mars 2019

Mercredi des Cendres

entre carêmeLe mercredi 6 mars à 19h30 pour toute l’Unité pastorale se vivra à la cathédrale la célébration d’entrée en carême au cours de l’eucharistie avec la bénédiction et imposition des cendres. Il n’y aura donc pas de messe à 8 heures à la chapelle de la Miséricorde.

 

Pastorale de l’écoute

a votre ecouteCe vendredi 8 mars de 10h00 à 12h00, le Père Tony Gabriel, Assomptionniste, sera à votre disposition pour un entretien ou la confession individuelle à la chapelle de la Miséricorde. Pendant tout ce temps, il y a possibilité de prière silencieuse devant le Saint Sacrement exposé.

Publié dans Actualité, Communiqués officiels | Laisser un commentaire

Fêtes de carnaval : joie de vivre, joie d’aimer !

Fêtes de carnaval : joie de vivre, joie d’aimer !

long nez carnavalChers amis, un des secrets pour être et pour durer, c’est de s’éclater et de se divertir agréablement. Pour vivre, il faut mourir de rire ainsi que le déclare la Bible : « La joie du cœur, voilà la vie de l’homme, la gaieté, voilà qui prolonge ses jours » (Si 30, 22). Surtout que le sourire, quand il n’est pas une grimace, rend sympathique et même séduisant ! Un homme enjoué et jovial est toujours aimable. En effet, la joie adoucit les mœurs.

Ces fêtes qui reviennent chaque année à la même période secouent le corps, gonflent le cœur et rechargent les batteries. Trouvant ma joie dans la joie des autres, je suis admiratif d’observer ce qui s’y passe : les gens mangent et boivent ensemble, dansent, écoutent des anecdotes amusantes, jouent des rôles, cultivent le sens de l’humour, attrapent au vol un sourire, une touche poétique, un clin d’œil, une tape amicale et y répondent sur le même ton.

Les carnavals sont des espaces de retrouvailles intergénérationnelles et de convivialité où les gens prennent de leur temps pour ces riens qui, pourtant, détendent l’atmosphère, (re)soudent les liens et (re)donnent à autrui un peu de bonheur. Le bonheur est, par essence, « jumeau », c’est-à-dire devoir de partage car il n’y a de vrai bonheur que le bonheur partagé. C’est une illusion que d’espérer être heureux tout seul, emmuré dans son bunker ainsi que le souligne Goethe : « Pour moi, le plus grand supplice serait d’être seul au paradis »… Merci et bravo aux sociétés organisatrices et aux nombreux participants. Ce qui fait la joie de Dieu, disait Saint Iréné, l’évêque de Lyon, c’est le bonheur des hommes. Voici une parole certaine : ce qui réunit et rassemble les hommes,  entre dans le dessein du Dieu d’amour et de vie.

Pour nous, chrétiens, ces fêtes nous plongent déjà dans la renaissance du printemps à venir qui augure les temps nouveaux, la surabondance de la grâce pascale. Et pour nous engager sur le chemin de Pâques, nous allons vivre un temps de conversion grâce au Carême qui débutera le mercredi des cendres, ce 6 mars.

Je souhaite à tous et à chacun d’heureuses fêtes de carnaval et une entrée fructueuse en carême.

Vital Nlandu, votre curé-doyen

Publié dans Actualité, Le mot du curé, Reportages | Laisser un commentaire